William Wordsworth – L’Abîme féerique

5162014496_5d94fceaba_bCela faisait longtemps que je n’avais pas traduit de poème féerique, en voici un de William Wordsworth dont le titre original est The Faëry Chasm. J’ai tenu à retranscrire la régularité du rythme et la disposition des rimes que l’on trouve en anglais, en espérant que ce parti pris vous plaise.


L’Abîme féerique

 

Ce n’était pas un conte de l’Antiquité
Mais un joyau bleu-ciel dans ce gouffre sans jour
Où de frêles empreintes aboutissaient toujours,
Laissées par les Elfes sur un sol satiné
Lors de danses où chacun brillait par sa beauté
Pour fêter en secret l’enfant volé tel jour –
Une fleur dérobée, mauvaise herbe en retour
Pour la mère distraite ainsi dédommagée,
Voilà de quoi la réconforter ! – Mais où, oh !
Où peut-on retrouver le vestige des notes
Qu’ils suivirent au rythme sauvage du tempo ?
Tout au fond de la terre ou dans le ciel, plus haut ?
Au vent cinglant de minuit ou bien là où flotte
L’araignée en automne, crépuscule sur l’enclos ?

 

Traduction : Merle Bardenoir

Cet article vous a plu ?
Buy Now Button

Une réflexion sur “William Wordsworth – L’Abîme féerique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s