Qu’est-ce que le Fediverse ?

220px-Fediverse_logo_proposal.svg

Logo du Fediverse

Ma prédilection pour les modes d’action et de pensée alternatifs m’a longtemps éloigné des réseaux sociaux qui ne l’étaient pas assez à mon goût. Depuis quelques temps, je me suis pourtant mis à fréquenter le Fediverse. Cette contraction entre « fédération » et « univers » désigne un ensemble de plateformes décentralisées en interaction les unes avec les autres. Une fois n’est pas coutume, je vais m’essayer à la vulgarisation afin de vous faire découvrir ce dont il s’agit.

Lire la suite

Les secrets du verre selon Geber

 

geber

Portrait supposé de Geber

Jabir ibn Hayyan, plus connu en Occident sous le nom de Geber, fût un célèbre alchimiste du VIIIe siècle. Parmi ses nombreux écrits, Le Livre de la Perle Cachée (Kitab al-durra al-maknuna) se présente comme un traité sur les arts du verre dont la première partie enseigne différentes techniques permettant de le teinter dans la masse. Ne maîtrisant pas l’arabe, il s’agit en l’occurrence de la traduction d’une traduction anglaise mais la valeur historique du document me semblait justifier cet écart.

Lire la suite

Souvenirs d’une plante carnivore

DroseraIl y a dix ans de ça, quatre jeunes gens issus de la région parisienne durent trouver de toute urgence un nom de groupe pour pouvoir figurer sur les affiches de leur premier concert. Après moult délibérations, ils finirent par opter pour Droserae, sorte de plante carnivore recouverte d’une rosée visqueuse dont les insectes ne peuvent se dépêtrer, affichant par là leur attrait pour l’aspect prédateur de la nature où animal et végétal se confondent tout en défiant les classifications idéalistes et stéréotypées. Nous espérions également piéger ainsi l’attention du public.

Lire la suite

Les Surréelles

ciseauxVoici une série de collages réalisée entre 2009 et 2010, période durant laquelle le Musée d’Orsay exposait les découpages surréalistes de Max Ernst intitulés Une Semaine de bonté. M’ayant tout d’abord inspiré une chanson, cette œuvre m’a ensuite donné envie de  m’essayer au cut-up plastique. Après avoir récupéré tout un tas de magazines, je me suis donc mis à jouer des ciseaux en prenant pour thème la femme.

Lire la suite

Lord Dunsany – Le Sphinx à Gizeh

proxy.duckduckgo.comComme d’autres auteurs traduits en ces pages – Arthur Machen, Algernon Blackwood – Lord Dunsany évolua dans les proches parages de la Golden Dawn, société magique londonienne de la période fin-de-siècle. « Le Sphinx à Gizeh » fut publié en 1915 dans le recueil Fifty-One Tales mais figure également dans le deuxième numéro de la revue The Equinox, Volume I.

Lire la suite

Parution d’Arythmie(s) aux éditions Stellamaris

 

arythmie - Copie - CopieArythmie(s) est un recueil de poésies que j’ai coécrit avec mon ami Paul Sénès en 2010 mais qui vient tout juste de paraître aux éditions Stellamaris. Je ne m’attendais pas à ce que cette œuvre de jeunesse sorte un jour du placard mais sa publication lui donne un nouveau sens, l’incorporant enfin au réel. Quelle étrange sensation que d’avoir son premier livre entre les mains…

Lire la suite

Incertitude et vanité des arts et des sciences

proxy.duckduckgo.comHenri-Corneille Agrippa est principalement connu pour sa Philosophie Occulte mais fût aussi, et paradoxalement, l’auteur d’un ouvrage sceptique au titre radical : De incertitudine et vanitate omnium scientiarum et artium. La dernière traduction française de ce texte commençant à dater, j’ai souhaité revenir au latin pour proposer une nouvelle version de son adresse liminaire au lecteur. A la fois drôle et mordante, cette entrée en matière se veut programmatique puisqu’elle énumère les multiples champs disciplinaires qu’Agrippa va invectiver.

Lire la suite

Éléments de folklore aïnou

ainuLes Aïnous forment une peuplade aborigène vivant principalement au nord du Japon. Comme tant d’autres minorités ethniques, leur culture fut grandement menacée par l’assimilation forcée que les Japonais leur imposèrent. Cela confère une grande valeur aux éléments du folklore aïnou recueillis à la fin du XIXe siècle par Basil Hall Chamberlain. De son livre intitulé Aino Folk-Tales (1888), je n’ai traduit que la dernière partie rassemblant divers contes et légendes de ce peuple relativement méconnu.

Lire la suite