Incertitude et vanité des arts et des sciences

proxy.duckduckgo.comHenri-Corneille Agrippa est principalement connu pour sa Philosophie Occulte mais fût aussi, et paradoxalement, l’auteur d’un ouvrage sceptique au titre radical : De incertitudine et vanitate omnium scientiarum et artium. La dernière traduction française de ce texte commençant à dater, j’ai souhaité revenir au latin pour proposer une nouvelle version de son adresse liminaire au lecteur. A la fois drôle et mordante, cette entrée en matière se veut programmatique puisqu’elle énumère les multiples champs disciplinaires qu’Agrippa va invectiver.

Lire la suite

Éléments de folklore aïnou

ainuLes Aïnous forment une peuplade aborigène vivant principalement au nord du Japon. Comme tant d’autres minorités ethniques, leur culture fut grandement menacée par l’assimilation forcée que les Japonais leur imposèrent. Cela confère une grande valeur aux éléments du folklore aïnou recueillis à la fin du XIXe siècle par Basil Hall Chamberlain. De son livre intitulé Aino Folk-Tales (1888), je n’ai traduit que la dernière partie rassemblant divers contes et légendes de ce peuple relativement méconnu.

Lire la suite

Alan Moore parle de magie

news-alan-moore-impressive-credentials-2 - CopieDans le film intitulé « The Mindscape of Alan Moore », l’auteur britannique expose sa conception de la magie en lien avec l’art, l’écriture et la religion. Son intéressant point de vue sur la question m’a paru digne d’être traduit en français et prolonge la réflexion finale du web-documentaire diffusé par Arte en septembre dernier à l’occasion de la sortie du roman Jérusalem.

Lire la suite

Arthur Machen – Songe d’une nuit d’été

robert huskissonVoici un article de l’écrivain britannique Arthur Machen à propos des fées. Ces dernières apparaissent dans bon nombre de ses nouvelles fantastiques et horrifiantes, souvent associées à la « Théorie Pygmée », relecture ethno-historique du folklore féerique ayant jouit d’un certain crédit au cours du XIXe siècle. « A Midsummer Night Dream » fut originairement publié en 1924 dans le livre regroupant plusieurs essais de l’auteur intitulé Dog and Duck.

Lire la suite

Neil Gaiman et les contes du rêve

Sandman_Overture_Vol_1_4_Textless.jpgImaginez une bande dessinée où le personnage principal serait le Rêve. Inscrivez la dans un registre fantastique-horrifiant, donnez lui une ampleur épique et vous obtiendrez Sandman de Neil Gaiman. Traiter cette œuvre de manière exhaustive devient dès lors compliqué. Voilà pourquoi, dans le cadre de la revue internationale d’études culturelles, linguistiques et littéraires AGON, j’ai décidé de l’aborder par l’intermédiaire de la figure du conteur. Cela permettra aux lecteurs familiers de l’œuvre de la redécouvrir sous un nouveau jour et donnera probablement aux autres l’envie de s’y plonger.

Accéder à l’article

« Chants d’avant l’aube », enfin l’album !

bandcamp 2J’ai le plaisir de vous annoncer, non sans une once d’appréhension, la sortie de mon premier album intitulé Chants d’avant l’aube ! Enregistrés dans un réduit en sous-sol, les dix titres qui le composent sont le fruit d’innombrables heures passées sur mon synthétiseur, plume à la main et casque sur les oreilles. Je laisse aux connaisseurs le soin d’en définir le style mais les amateurs de chanson française et de synth-pop étrange devraient apprécier.

Lire la suite

« La Rate est Morte », conte bourguignon

Voici un conte de Bourgogne que mon arrière-grand-mère avait pris soin de noter, le préservant ainsi de l’oubli. Si l’on en croit la conteuse, cette histoire lui aurait été transmise par sa propre grand-mère, ce qui ferait remonter cette histoire au milieu du XIXe siècle minimum. Quelques termes employés proviennent du patois bourguignon et me sont malheureusement incompréhensibles. Si certains d’entre vous savent notamment ce qu’est un « vzou », n’hésitez pas à vous manifester dans les commentaires.

001 - Copie

Dessins figurant sur l’en-tête du manuscrit.

Il était une fois un rat et une rate qui vivait dans un petit village nommé Fléys. Ils habitaient une petite masure près de la maison de ma grande mère Barontini et c’est elle qui m’a raconté leur histoire :

Lire la suite

« Carmilla » et le neutre vampirique

carmillaParu pour la première fois en 1872 dans le recueil « In a Glass Darkly », Carmilla est un roman gothique de Joseph Sheridan Le Fanu, écrivain irlandais principalement connu pour ses récits fantastiques. Composée d’un prologue et de seize chapitres, l’histoire prend la forme d’un journal intime tenu par une jeune fille blonde et ingénue du nom de Laura. Cette dernière raconte les circonstances ayant amené son père, ancien militaire anglais partit s’établir en Autriche, à accueillir une mystérieuse invitée éprise de sa fille et allant s’avérer être un vampire.

Lire la suite